Informations, tarifs, analyses, comparatifs, contacts, liens utiles ... on vous dit tout!

Pétition linky

L’actualité sur le marché de l’électricité est consacrée entièrement à la pétition contre le financement du déploiement des compteurs électriques Linky déposé par UFC Que choisir. Cette association a décidé de lancer le jeudi dernier une pétition pour que les consommateurs n’aient pas à payer le déploiement des compteurs électriques. Ceci en raison de ce que les informations disponibles sont insuffisantes et peu accessibles.

 

Une pétition largement suivie et approuvée

 

« Refusez de payer 15€ par an pendant 10 ans ». Cette protestation lancée le jeudi dernier par l’association UFC-Que Choisir a été largement suivie et approuvée par les consommateurs. Avec un démarrage fulgurant, la requête a été approuvée en moins de 48 heures par 100 000 signataires. Elle a d’ailleurs franchi la barre des 150 000 juste en quelques jours. Cette protestation « Linky : refusons de payer pour Enedis » a suscité un réel intérêt de la part des consommateurs mais aussi des médias qui ont mis en place tous les moyens possibles pour la relayer. Enedis, la filiale d’EDF, gestionnaire du réseau électrique dans l’optique de mieux gérer la consommation énergétique serait en train de violer le droit des consommateurs. Le compteur « Linky » est donc à nouveau au banc des accusés.L'association de consommateurs s’est appuyée sur le rapport de la Cour des Comptes. Un rapport dont les conclusions soulignent les réelles limites de ces compteurs électriques et les violations des droits des consommateurs. Ces compteurs électriques continuent dès lors de susciter la colère des milliers d’usagers. Les opposants à son déploiement massif ont trouvé en ce rapport, les arguments nécessaires pour étayer les nombreux dysfonctionnements soulignés entre temps après leur pose.

 

Une pétition logique et raisonnable

 

L’association UFC-Que Choisir a lancé sa requête en prenant comme base le rapport de la Cour des comptes. Les conclusions font état de ce que le déploiement du compteur va coûter des gains insuffisants pour les consommateurs avec un montant de 5,4 milliards. La polémique vient du fait que l'installation de ces compteurs intelligents Linky par la société Enedis reste entièrement à la charge des consommateurs. Pour l’heure, plus de 7 millions de compteurs ont été installés déjà dans environs 4200 communes. La société dans ses prévisions envisage d’ailleurs atteindre 35 millions d’utilisateurs d'ici fin 2021. Un tel niveau d’investissement en réalité ne peut se justifier selon la Cour de manière économique que par les gains procurés par les compteurs sur le dos des consommateurs. En principe, l’accès à ces économies dépendra de la capacité des consommateurs à obtenir une information claire, précise et adaptée. Mais, hélas depuis 2 ans de déploiement, l’information reste assez maigre. Or, selon le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) l’information en temps réel était un moyen indispensable pour aider les consommateurs à agir de manière raisonnable sur leur consommation d’énergie. C’est ce qui justifie l’imposition d’afficheur déporté comme le cas dans plusieurs pays européens. A défaut de l’information, les compteurs proposés ne sont pas fiables pour les utilisateurs. La réponse farouche contre la requête ne s’est d’ailleurs pas fait attendre. Elle a en effet suscité de nombreuses réactions non seulement de la part du président de la Commission de régulation de l’énergie (CRE) mais surtout des autorités d’Enedis. Ces dernières ont d’ailleurs sollicité un droit de réponse.

 

 

 

© energieeolienne.net depuis 2017

MENTIONS LEGALES

 

Envoyez-nous un petit message